Augustin Kabuya dit avoir été interpellé à ce sujet par le chef de l’État.

Enfin le chef de l’État fustige les agissements d’une frange de l’UDPS son parti politique , dénommée ‘le parlement debout  » qui se propose d’aller en guerre avec des paroles violentes et d’imputation dommageable , de dénigrement extrême contre celui qui ne partagerait la même vision que le chef de l’État . Le chef de l’État

« J’ai été interpellé par le chef de l’État, il a dit que nous devons mettre de l’ordre. Si tu sais que tu es parlementaire debout, fais ton travail de parlementaire debout (…) Dans les jours à venir, nous allons convoquer les états généraux des parlementaires debout, pour identifier chaque parlementaire debout. Il y a trop de bêtises (…) Nous allons maintenant nous occuper de vous. Beaucoup de gens vous donnent de l’argent pour ternir l’image du président de la République », a déclaré Augustin Kabuya. « 
Dans la foulée, le numéro deux du parti présidentiel a affirmé que le président de la République n’est pas content des propos tenus par ces parlementaires debout contre certains cadres de l’Union sacrée de la Nation.

« Nous sommes le parti au pouvoir, nous devons avoir un comportement qui honore le chef de l’État », a déclaré Augustin sous les applaudissements des combattants du parti présidentiel. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 × 23 =