Décès d’un étudiant de l’UNIKIN pour non port du masque : les étudiants manifestent ce lundi.

Avec des rameaux en main accompagnés des chansons hostiles au gouvernement, une frange des étudiants de l’université de Kinshasa manifeste ce lundi au sein de cette Alma mater pour exprimer leur indignation suite au décès de leur camarade, étudiant en deuxième année de graduat Communication, tué par balle pour non port du masque suite aux mesures prises pour lutter contre la propagation de la pandémie de la covid 19 en RDC.

Une situation qui perturbe la circulation routière et une bonne ambiance de cours et autres activités à l’université de Kinshasa.

Bien avant cette manifestation, le commissaire provincial de la police nationale dans la ville province de Kinshasa, le général Sylvano Kasongo avait annoncé l’arrestation de deux policiers collègues de l’auteur de la bavure qui a ôté la vie à l’étudiant Shama Kwete et du commandant du sous-commissariat pour déterminer leur possible implication dans cette affaire.

 » Je condamne avec la dernière énergie cette bavure policière de trop et rassure toute la population de Kinshasa que le policier Matondo Mwalimu du sous-commissariat Mahimbi 2 qui a tiré sur l’étudiant est recherché et sera arrêté afin qu’il réponde de cet acte ignoble devant la justice. » a t- il déclaré.

Pour le général Sylvano Kasongo, la riposte devrait être proportionnée à l’attaque ». Et d’insister que « la vie humaine étant sacrée, elle doit être protégée.

Indigné, le chef de la police de Kinshasa a même présenté ses condoléances les plus émues à la famille biologique de la victime et à toute la communauté universitaire dont, a-t-il déclaré, la douleur ne peut être mesurée.

Selon les témoignages recueillis sur place lors de cet incident meurtrier, le policier auteur de meurtre a pris fuite abandonnant son arme et sa tenue qui ont été récupérées.

En titre de rappel, Retenez que l’étudiant Honoré Shama Kwete est décédé le samedi 24 juillet 2021 vers 17heures au quartier Libération dans la commune de Selembao.

Selon les indiscrétions au sein du campus de l’UNIKIN, un groupe d’étudiants de 2e graduat Information et Communication serait dans un tournage d’une pièce de théâtre dans le cadre d’un travail pratique quand les éléments de la police leur ont exigé de brandir un document légal autorisant ce tournage. Ne l’ayant pas, l’encandreur de ces étudiants serait conduit au poste de la police attisant la colère des apprenants qui, en exigeant sa libération donnant ainsi lieu à un jeu de lancer des projectiles sur les policiers.

En voulant dispersés la foule tirant une balle de sommation par terre, indiquent les collègues du policier fautif, par imprudence, cette balle finirait son trajet dans l’abdomen d’ Honoré Shama Kwete causant la mort de ce dernier.

Sous la colère, la population de ce coin de la capitale avait incendié le poste de la police.

Gaëtan Magalano

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 − 19 =