« il aurait initié une pétition citoyenne ou tenté un référendum populaire »

Le projet de loi sur la congolité initiée par Noël Tshiani continu à compter ses opposants , pour sa part Arlette Odia estime qu’un non élu n’a pas qualité d’initier une loi , moins encore celle qui relève de la congolité . Elle pense parailleurs que celui-ci pouvait au moins procéder par le référendum.

« Le débat de Congolité engagé par un non-élu est un non-évènement. Noël Tshiani ne sait pas différencier Constitution et Loi, ni comprendre l’essence d’une révision constitutionnelle, sinon, il aurait initié une pétition citoyenne ou tenté un référendum populaire. »
[ Arlette Odia ]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 − 4 =