Le président de l’Assemblée nationale dit être fatigué de l’insécurité à l’Est.

Le président de la chambre basse du parlement congolais s’est exprimé sur la situation sécuritaire à l’est de la RDC , en invitant la communauté internationale à s’impliquer dans le retour de la paix dans cette partie du pays, du fait de leur implication.

« Il est temps que la communauté internationale qui a encouragé l’entrée des ADF, des Interahamwe, des FDLR et de tous les autres groupes armés, prenne aussi conscience. Nous en avons ras-le-bol, qu’il y ait un retrait de ces groupes étrangers sur territoire congolais. Ils sont venus comme réfugiés, ils exploitent nos richesses. Là nous touchons à une question de vie ou de mort pour certains lobbies nationaux et internationaux. Mais la vie de nos frères et nos sœurs est la raison d’être dans cette assemblée nationale » explique Christophe Mbosso.

Rappelons que la partie Est reste en proie à l’insécurité malgré la présence de la Monusco , dont les services sont décriés par certains mouvements citoyens notamment la LUCHA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 − 29 =