Retour sur l’événement de l’examen de la motion de censure contre le premier ministre

Assemblée nationale : 367 députés votent pour la motion de censure contre le Premier ministre

En marge de la plénière de ce mercredi 27 janvier 2021, 367 honorables Députés ont voté pour le départ de Sylvestre Ilunga Ilunkamba. En consequence, l’Assemblée nationale a adopté la motion de censure contre son gouvernement conforment à l’article 146 de la Constitution.

Après ce vote, l’équipe Ilunga Ilunkamba est reputée démissionnaire, ce faisant, le premier ministre déchu est tenu de remettre sa démission au President de la République dans les 24 heures qui suivent sa déchéance, a fait savoir le Président du Bureau d’âge, l’honorable Mboso N’kodia.
Les Ministres du tourisme, de la santé, de la communication et médias, Ministre délégué à la défense, et le vice-ministre à l’EPST et des Finances avaient pris part à cette séance plénière. Par contre, Son Excellence le Premier ministre déchu a brillé par son ‘’absence non justifiée’’.

D’après les motifs retenus contre le gouvernement Ilunga Ilunkamba, les initiateurs de la motion de censure ont parlé des échecs à répétition de son gouvernement sur les plans socio-économique, sécuritaires et diplomatiques. Ils ont laissé entendre lors de l’exposé de motifs que le gouvernement Ilunga a failli sur toutes les lignes sans exception et il est temps, pour ce gouvernement, de laisser la place à un autre.

Bien avant le début de l’examen de la motion de censure, le Président du Bureau d’âge avait tenu de fixer l’opinion nationale et internationale en rapport avec le débat sur la compétence de l’Assemblée plénière à pouvoir examiner la Motion de censure contre le Premier ministre. A l’en croire, la plénière est compétente, les membres du gouvernement qui sont invités, ne viennent pas répondre au bureau, mais à la plénière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 − 4 =